Le féminisme est né dans le but d’émanciper les femmes et d’obtenir des droits fondamentaux dont elles étaient (et sont encore) privées. Un mouvement né des femmes, pour les femmes. Et les hommes dans tout ça ? Peuvent-ils en faire partie et quel est leur rôle dans l’émancipation des femmes ? Longtemps et toujours accusé d’exclure les hommes, le féminisme ne met pas tout le monde d’accord et encore moins ces derniers. Nombreux sont ceux qui le jugent trop extrême, trop peu ouvert sur les hommes et leurs considérations ou encore tout simplement inutile. Comment les hommes peuvent-ils soutenir le féminisme et les luttes des femmes sans se les approprier ?

Pourquoi dire qu’un homme est féministe est problématique ?

En général, le féminisme irrite plus qu’il ne rassemble la gente masculine. Il n’est pas rare d’entendre les hommes le critiquer car la forme et le fond des combats menés ne leur conviennent pas. Même s’il est beaucoup critiqué et/ou haï, le féminisme est aussi revendiqué par certains hommes, qui le « soutiennent » et se déclarent « féministe ». Bien qu’il soit nécessaire que les hommes prennent part au féminisme, il est problématique de se définir comme « féministe » lors que l’on est un homme. Comme je l’ai évoqué précédemment, le féminisme a été créé par les femmes et pour les femmes. Un homme qui se définit comme tel se réapproprie la cause féministe et réaffirme la supériorité qu’il possède déjà sur les femmes au sein de notre société patriarcale. Un homme peut tout à fait tenter de se déconstruire et de remettre en question son éducation, ses réflexes sexistes, et toutes autres constructions patriarcales mais il ne peut pas affirmer à proprement dit qu’il est féministe. Il est plutôt un allié du féminisme car il n’est pas directement concerné par la cause mais il souhaite la soutenir.

rules of feminism

Comment être un bon allié ?

Généralement, un homme qui se déclare féministe est plein de bonnes intentions. Malheureusement, la façon dont il les traduit peut nuire aux combats des femmes. C’est pour cette raison qu’il est important pour un homme, (qui au sein de la société est en position de force sur les femmes) de ne pas monopoliser la parole ou de parler aux noms des femmes. De nombreuses fois, en voulant mettre en lumière un fait de société qui touchait les femmes, les hommes se sont emparés de la parole jusqu’à invisibiliser celle des principales concernées. Ce fût à nouveau le cas dernièrement, dans une vidéo qui a beaucoup tourné sur internet. Un homme prend l’apparence d’une femme (c’est déjà discutable) et se balade en ville pour dénoncer le harcèlement de rue dont les femmes sont quotidiennement victimes. La vidéo est beaucoup partagée depuis quelques jours. Le problème réside dans le fait que les femmes dénoncent le harcèlement de rue et ses conséquences depuis (environ) toujours mais il faut attendre qu’un homme le démontre et en parle pour que l’on écoute réellement. Être un allié du féminisme, c’est aussi écouter les femmes. Et parce qu’être un bon allié n’est pas inné, je vous conseille la lecture d’un article très complet sur le sujet. Vous y verrez plus clair.

Se déconstruire et respecter toutes les femmes

Le féminisme est nécessaire, cela n’est plus à démontrer. Mais pour pouvoir porter le combat ou le soutenir, il est nécessaire de se « déconstruire ». Il faut désapprendre tout (ou presque) ce qui vous a été enseigné jusqu’à aujourd’hui. (Cela vaut autant pour les hommes que pour les femmes). Vous n’êtes pas un allié si vous ne respectez qu’une partie des femmes et seulement celles qui correspondent à l’idée que vous vous en faites. Vous n’êtes pas un allié si, en l’absence de femmes, vous les descendez juste pour vous faire bien voir par les gens avec qui vous êtes. Vous n’êtes pas un allié si vous pensez mieux savoir que les principales concernées comment mener les combats féministes. Vous n’êtes pas un allié si vous avez besoin de dénigrer des femmes pour en complimenter d’autres. Vous n’êtes pas un allié si vous vous proclamez comme tel uniquement pour coucher avec une femme (on vous voit). Vous n’êtes pas un allié si vous ne respectez pas les travailleuses du sexe, les femmes qui portent le voile, celles qui se dénudent, celles qui aiment leur corps, celles qui ont une sexualité épanouie, celles qui sont en situation de handicap, celles qui sont racisées et toute autre personne étant opprimée au sein de la société.

Ce qu’il faut retenir :

A mes yeux, les hommes ont leur place dans le féminisme. Ils doivent utiliser les privilèges que leur offre leur statut de dominant dans le système patriarcal pour laisser la place aux combats que mènent les femmes. Ils doivent arrêter de nier leurs privilèges et prendre conscience que ce n’est pas leur petite personne qui est critiquée ou visée mais bien le groupe auquel ils appartiennent dans la société. Pour cela, ils doivent mettre leur égo de côté et ne pas s’approprier des combats qui existent justement parce qu’ils sont privilégiés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.